41

FivDo : quid de la prise en charge sécu ? + Edit RSI

Glenan

Ceci est une publicité mensongère. Oui, il s’agit bien des Glénans mais non, mon horizon n’est pas beau et transparent.

Pour preuve la discussion que je viens d’avoir avec la représentante d’une association qui soutient les couples dans leurs démarche pour FivDo et autres réjouissances. Quand j’ai adhéré à la rentrée, j’ai d’abord vérifié avec eux si ma dernière tentative Fiv (avec transfert) me privait d’une prise en charge pour la possible FivDo. Lire la suite

Publicités
2

Loi santé- autorisations d’absence – Merci BAMP!

Parfois, les choses vont dans le bon sens… bravo à tous ceux qui ont œuvré!

Code du travail – Article L1225-16

La salariée bénéficie d’une autorisation d’absence pour se rendre aux examens médicaux obligatoires prévus par l’article L. 2122-1 du code de la santé publique dans le cadre de la surveillance médicale de la grossesse et des suites de l’accouchement.

La salariée bénéficiant d’une assistance médicale à la procréation dans les conditions prévues au chapitre Ier du titre IV du livre Ier de la deuxième partie du code de la santé publique bénéficie d’une autorisation d’absence pour les actes médicaux nécessaires.

Le conjoint salarié de la femme enceinte ou bénéficiant d’une assistance médicale à la procréation ou la personne salariée liée à elle par un pacte civil de solidarité ou vivant maritalement avec elle bénéficie également d’une autorisation d’absence pour se rendre à trois de ces examens médicaux obligatoires ou de ces actes médicaux nécessaires pour chaque protocole du parcours d’assistance médicale au maximum.

Ces absences n’entraînent aucune diminution de la rémunération et sont assimilées à une période de travail effectif pour la détermination de la durée des congés payés ainsi que pour les droits légaux ou conventionnels acquis par la salariée au titre de son ancienneté dans l’entreprise.

 

Et les femmes salariées bénéficiant d’une assistance médicale à la procréation ou étant dans un parcours médical à la procréation (PMA de son petit nom) sont davantage « protégées » : voir l’article de BAMP.

1

A compléter… Liste des examens et conseils pour maîtriser son dossier PMA

Je rebondis sur des échanges partagés avec Anabelle de DNLP. Me sentant au pied du mur, je souhaite dresser une liste exhaustive des examens constituant un dossier PMA maîtrisé. Et peut-être éviter ainsi pas mal de déconvenues tardives aux PMettes (dont je fais partie) et futures PMettes.  N’hésitez pas à me compléter, me corriger et […]

https://4fivetplus.wordpress.com/2015/12/12/a-completer-liste-des-examens-et-conseils-pour-maitriser-son-dossier-pma/

87

Ces médecins qui font la différence

Pour ceux ou celles qui n’auraient pas suivi les précédents épisodes, deux bonnes fées d’Internet nous ont chaudement recommandé de voir un médecin qui était très compétent.

Nous avons écouté. Nous avons constaté. Et mis de côté en attendant le résultat de mon dernier transfert.
Puis vendredi, il y a une semaine, j’ai pris l’ultime claque dans la tronche de mon parcours PMA en France. Alors dès lundi j’ai ressorti les ordonnances dudit nouveau docteur qui nous suivra pour le don et j’ai commencé à prendre les rendez-vous avec les médecins indiqués. Dont celui pour mon mec, pour une échographie testiculaire. On dit « scrotale » dans les milieux autorisés. Trop moche comme mot. On dirait qu’un serpent va se jeter sur votre visage.

D’habitude, il prend ses propres rdv mais là j’ai besoin d’action et il traine souvent. Après avoir pisté le médecin qui fait cette écho dans les 3 endroits où il bosse pour éviter de prendre rdv en janvier, c’est loin janvier, on m’a proposé un rdv « demain soir 19h20 ». Banco.

Banco aussi les deux varicocèles grade II-III qui auraient dû être vus à l’écho précédente, celle d’il y a 4 ans et demi. Quand j’avais 36 ans et qu’une meilleure qualité de sperme m’aurait peut-être mise enceinte naturellement, ou en IAC ou en Fiv.

Or les varicocèles se traitent. Ce sont des varices, des retours veineux qui se font mal et qui chauffent juste à côté des testicules (prémonitoires mes vidéos de l’autre jour non?). La chaleur étant un des grands ennemis du sperme. Le docteur a vu notre désarroi et mon inquiétude car la FivDo avait lieu 3 mois jour pour jour après cet examen, pile le temps de fabriquer des jolis spermatozoïdes. Mobilisation générale et généreuse des médecins, assistantes et anesthésiste: l’intervention aura lieu mardi. Ca tombe bien, quel plus beau cadeau pour mon anniversaire?

Il m’est arrivé peu ou prou la même chose il y a un an. Un chirurgien spécialisé a détecté mon endométriose sur le cliché d’une hystérosalpingographie faite 3 ans et demi plus tôt et passée dans les mains de 4 médecins au minimum. Mon utérus était dévié, signe d’adhérences qui le tirait sur le côté alors que c’est normalement un organe médian. Peut-être que si j’avais été opérée à 36 ou 37 ans, j’aurais eu une chance de concevoir ou d’être enceinte, à 40 c’était compromis.

Où est-ce que je veux en venir? les médecins sont des professionnels aux compétences inégales. Dans certains (nombreux??) cas, cela fera toute la différence entre un parcours qui finit bien et…
J’ai eu de la chance de rencontrer une endocrino qui a su me traiter, mais j’avais déjà 39 ans. J’ai eu de la chance que mon endométriose ait été décelée, que mon compagnon ait été diagnostiqué, c’est peut-être grâce à ça que la FivDo fonctionnera.
Mais bon sang, pourquoi tous les médecins qui nous accompagnent ne savent pas CHERCHER une endométriose SYSTEMATIQUEMENT!?
Pourquoi faut-il un super médecin pour voir des varicocèle de grade élevé? Pourquoi après 2 fausses couches et des échecs d’implantation n’avions-nous jamais eu de caryotypes?
Pourquoi mon ancien médecin, qui dirige un centre de fertilité réputé à Paris a-t-il eu besoin de me faire 4 Fiv avec 2-3 hyperstimulations avant de passer la main à une endocrinologue qui savait prendre en charge une OPK diagnostiquée dès la 1re Fiv?

Je ne parle pas là de découvertes récentes qui demandent au médecin d’être à la pointe de la recherche. Il y a eu des (gros) ratés sur notre dossier mais je sais qu’il y a (bien) pire. Ca me rend folle de rage pour moi et les autres. Pourquoi n’avons-nous pas tous droit au super médecin et à son super réseau dès le premier jour pour éviter toutes ces plantades, ces inexactitudes, ces petites erreurs ou ignorances qui pourront avoir des conséquences dévastatrices? Pourquoi faut-il un super médecin, pourquoi ces compétences/connaissances ne sont-elles pas communément répandues?

Je ne veux pas stresser inutilement tout le monde, mais j’ai au moins un conseil utile, INDISPENSABLE : même si vous avez confiance en votre médecin, que vous le trouvez formidable, que ça vous coûte (j’entends moralement, je sais que ça demande de puiser à nouveau dans ses forces de consulter un nouveau médecin), prenez un 2e avis, n’attendez pas, l’enjeu est trop important et ça peut faire toute la différence.

22

Les boules

Je les ai, grave même. Je résiste puis parfois je cède à la vague de colère, incompréhension, sentiment d’injustice (ça c’est le plus débile: depuis quand il y a des histoires de justice/injustice dans la vie??), tristesse et même honte (à moins que ce soit ça le plus débile finalement).

Alors, je partage trois vidéos qui ont réussi un petit tour de force hier : j’ai souri. Ca méritait bien un post. Place aux balls! (c’est en anglais)