Vivre encore et longtemps 

Alors quoi de neuf depuis la fausse couche? J’ai été malade, une toux qui avait commencé pendant la grossesse donc sans médication possible (même pas une petite injection de quelque chose demande la junkie de pma?), qui a continué et dégénéré au point que j’ai eu des malaises, que je ne dorme plus et réveille la maisonnée, bref malade. Le 3e ou 4e médecin consulté m’a tirée de ce mauvais pas, oui parce qu’avec des petites de 12 mois, c’est pas encore la liberté totale au point de consulter le médecin de quartier avec 1h30 d’attente minimum… donc abonnement à SOS médecins! Ou les Urgences médicales de Paris (UMP) quand on a la chance de vivre dans la capitale.

Je commence le traitement salvateur et constate des micro améliorations quand mon beau-père décède après une longue maladie très invalidante (en bref, pas de larmes à sécher). Mon compagnon quitte le pays et je fais mon baptême du feu seule avec mes filles pendant une semaine. Chapeau bas les femmes seules qui élèvent des enfants…

Les Fêtes arrivent et passent, je continue d’être amère quand vient cette période rapport au mal que ça fait à plein de gens que je connais ou pas. J’ai eu moi aussi très mal pendant un paquet de temps et cette douleur exacerbée à rebours du reste du monde, c’est dur à vivre. Viendra un temps où je serai embarquée « malgré moi » par mes poulettes et ça ne sera pas plus mal, je n’oublierai pas mais je ferai semblant…

Janvier. La grippe. On y est passés tous les quatre. Mais s’occuper de bébés, malades, quand on l’est soi-même, c’est une torture. Et pas de relais car pas de famille pour nous aider et aussi parce que personne ne vient aider une famille avec la grippe.

Février. Une semaine après la grippe. Je tousse encore. Vendredi soir, j’ai un peu de fièvre. Presque pas samedi matin. Rebelotte le soir. Dimanche arrive. Une gêne dans le ventre. La gêne devient douleur au fil de la journée. Grosse douleur. Vomissements. Je ne tiens plus debout, mon mec doit me porter pour aller aux toilettes. Le médecin vient, il pense à une gastro « c’est pas de chance après la grippe ». Je suis sceptique mais je me fous de tout, je n’ai qu’une obsession: la douleur. Va-t-il me soulager? Ah, enfin une piqure… j’attends. Je ne sens pas de différence. C’est parti pour une nuit de souffrance. Dans les brumes de la fatigue et de la douleur, je pense plusieurs au Samu pour me délivrer de cet état. Le matin arrive. Chaque mouvement déclenche des nausées. La douleur toujours mais se lever? Non, j’arrive seulement à me traîner par terre sous peine de perdre connaissance. On appelle le Samu, le médecin estime que je peux me faire soigner en ville. Avais-je la voix trop claire pour lui répondre? Pourtant…  J’ai une ordonnance pour une prise de sang et une échographie (pas fou le médecin de la veille). Oui mais quand on ne tient pas debout?? On rappelle les UMP et chance! Le médecin de la veille tient la permanence téléphonique. Lui n’hésite pas: une ambulance arrive dans les 30 minutes. Les ambulanciers m’emmènent devant mes filles et mon mec qui reste s’occuper d’elles. Rapidement j’ai droit à un interrogatoire par un interne et un externe. L’interne pense à une grossesse extra-utérine, je n’essaie pas de le contrarier. Pourtant je refuse le toucher vaginal qu’il me propose. On dirait que j’ai retrouvé une certaine pudeur… Deux heures après mon arrivée à l’hôpital, j’ai eu mon premier shoot de morphine, six heures après mon arrivée, un scanner suivi très vite d’une échographie (avec culotte, si, si). Il a quand même fallu plus de 10 heures pour que j’arrive au bloc pour juguler la péritonite qui commençait à me tuer. Elle était bien avancée. Ticket gagnant pour 11 jours d’hospitalisation, une unique visite de mes filles, un instant de bonheur dans un océan de douleur, et ce manque d’elles qui m’a dévorée quand j’ai émergé du plus dur après 8 jours.

Rentrée il y a quelques jours, je n’ai pas fini d’exorciser la mort qui a frôlé, les brimades d’une infirmière malfaisante quand je replongeais à la faveur d’un abcès, les défections des amis, mais j’ai eu aussi des soins bienveillants, la présence indéfectible et soutenante de personnes précieuses malgré leurs propres problèmes (ai-je besoin de vous dire que Carotte est une personne formidable?), et mon mec s’est occupé de nos filles, en jonglant avec son boulot et son fils. Normal? Non, rien n’est normal ni dû…

Je sors de là sonnée, physiquement diminuée pour quelques semaines ou mois, en espérant mettre derrière moi les moments difficiles qui se sont succédés. La vérité c est que je crève de trouille que le pire soit devant. Que DNLP n’ait pas fini d’en découdre avec moi. Pourquoi donc ai-je un blog à son nom? Suis-je coupable de l’avoir provoquée et d’avoir arraché mes filles? Un peu de rationalité ne me nuirait pas. Je suis persuadée que je vais retrouver ma mobilité et que les douleurs vont s’estomper puis disparaître, le suspense c’est mon allaitement. J’ai pu tirer une fois par jour à l’hôpital mais relancer la lactation est moins facile quand il y a moins de tétées, car je n’allaite plus la nuit, c’est l’homme qui se lève pour éviter de retomber dans les vieilles habitudes et risquer d’encourager les réveils nocturnes. Je suis mitigée par rapport à ça, mais comme les bébés n’ont pas l’air de réclamer le sein la nuit, voire se réveillent moins, j’essaie de dormir et de me refaire une santé. Je ne suis pas du tout prête pour un sevrage que mes filles n’ont pas initié et que je ne souhaite pas… j’espère que ça va reprendre sans plus d’émois…

PS: Si Little Wife, Charlie et Maxelie passent par là, je n’ai pas vu mes mails depuis des mois et j’aimerais avoir de vos nouvelles…

Publicités

47 réflexions sur “Vivre encore et longtemps 

  1. Ouaoh mais quelle enchaînement de galères !!! Je le sentais gros comme une maison là péritonite, comment les médecins ont pu laisser passer ça !! Ça donne froid dans le dos…. Moralement ça va ? Ça doit être de digérer tout ça… J’espère que l’allaitement va pouvoir reprendre comme tu le souhaites et même si ce ne sont pas de grosses quantités à cet âge là c’est surtout le côté relationnel qui importe non ?
    J’ai donné des nouvelles hier pour annoncer la naissance de ma princesse. Je vais essayer de te faire un mail mais j’aimerais aussi commencer le récit de naissance tant que c’est frais. Comme ça j’aurai plus de recul sur la gestion de la fratrie à te raconter… Bises et surtout prend soin de toi physiquement Et moralement

    J'aime

    • Ouah Maxélie!!!!! Félicitations!!!!!! Je vais aller te lire mais si tu m’écris c est que vous allez bien! Je suis super heureuse pour toi! Bienvenue à ta bébé! Le meilleur pour vous dans les semaines qui viennent pour atterrir et vous « synchroniser ».
      Le moral chez moi fluctue, entre le bonheur d’avoir retrouvé mes petites et le manque quand leur père les a emmenées à la crèche ce matin… et le reste qui me travaille. J’ai peur que les petites quantités finissent pas plus rien, les demoiselles ne se donnent la mien de téter que s’il y a qq ch qui vient dans une quantité raisonnable…
      Merci pour ton mot et à bientôt sur ton blog. Grosses grosses bises!

      J'aime

  2. Pas cool tout ça mais ça révèle toujours les gens sur qui on peut compter, les galères… J’espère que la roue va tourner et non je ne pense pas que DNLP t’en veuille personnellement, pleins pleins de bisous

    J'aime

  3. Quel enchaînement d’ horreur ! Heureusement que ca fini bien et heureusement que tu as eu ce bon medecin sur ton chemin!!!!! Je te souhaite un bon rétablissement , beaucoup de repos et de paix pour la suite. Non tu n’es pas puni de dame nature et non le pire n’est pas à craindre! Je te souhaite plein de courage et de belles aventures pour la suite! ❤️

    Aimé par 1 personne

  4. Salut mon lapin, quel horreur cette péritonite, je retiens que tu es très très résistante à la douleur.. Je retiens aussi que ton amoureux est formidable ; ) J’espère que tu vas vite retrouver la forme et je viens t’envoyer un message à DN, promis elle a terminé les merdes pour toi! Elle part en vacances.
    Merci de prendre de mes nouvelles, tout va bien, petite Léonne vibre de bonheur pour son jouet chiot -j’en profite pour te remercier chaleureusement, pareil mes mails sont un peu perdus.. Prends bien soin de toi ma belle. Je t’embrasse fort et tes deux choupettes aussi ❤️❤️

    J'aime

    • Merci ma Charlie, je crois en tes pouvoirs!!! Des bisous à Leonne, dis-lui que Jeff est passé au stade doudou adoré chez ma L. depuis mon absence, idem pour son cousin Georges avec R. Des bisous aussi à la maman 😘😘

      J'aime

    • Merci toi! Je suis bien suivie, ma consultante sage-femme est top et prend de mes nouvelles régulièrement, une perle cette femme! Et c est aussi la 1re personne que j ai appelée après mon mec pour savoir ce qu impliquait 5 jours d hospitalisation (ça c était ce qu ils m avaient dit au début, avant les complications) niveau allaitement… merci beaucoup et grosses bises à toi!!

      J'aime

  5. Ben dis donc, tu n’as pas été épargnée par DN en effet. Mais tu es plus forte qu’elle :-). Repose-toi bien ! Pour l’allaitement, fais-toi confiance, ça va le faire, la lactation s’adapte étonnamment à toutes les situations. Je t’embrasse Anabelle.

    Aimé par 1 personne

    • Je deviens humble devant madame DN… j’espère sortir des ennuis pour l allaitement, j’ai à nouveau des règles au bout de 15 jours et une de mes filles décroche… on verra d ici 24h si elle reprend. Tu continues? J espère que tu vas le moins mal possible… (désolée pour cette formulation négative…)

      Aimé par 1 personne

      • On fait aller, merci Anabelle.
        Oui j’allaite tjrs Zébulette, le matin au réveil et le soir au coucher. Je la trouve un peu grande maintenant (20 mois), mais je voudrais qu’elle s’arrête d’elle même pour éviter de vivre un « psycho-drame », on va voir… Bon courage ! Grosses bises

        J'aime

      • Un peu grande, mouais, si c est pour remplacer ton lait par un lait maternisé ou de vache, c est qu elle n est pas trop grande… attention, je ne dis pas qu il faut continuer jusqu’à 4 ans mais de ce que je lis un peu partout, ils se sèvrent à partir de 2 ans et demi dans la plupart des cas. Si je remets l allaitement sur orbite, je me dis que ça durera peut-être un an de plus et j aimerais en avoir un peu marre et sentir qu elles n en ont plus besoin… en douceur comme toi en somme… c est fou comme à 5 mois d écart, j ai l impression que ta fille est une très grande! 😘

        Aimé par 1 personne

      • Je ne tiendrai pas un an de plus… J’en ai un peu marre aussi, elle tire fort (ai-je moins de lait?) et ça fait un peu mal. Ras le bol aussi des soutifs d’allaitement… On essaie de donner du lait de vache le matin, mais elle n’est pas très fan. Ma SF m’avait dit que ce n’était pas un problème si les enfants n’en buvaient pas, les yaourts suffisent. 😘

        J'aime

  6. Ohlala quelle horreur … Ma pauvre Annabelle 😧; sais-tu à quoi c’est dû alors ? Une GEU ?😵 Ça ne remonte pas à novembre, si ?😱
    J’espère que tu vas te remettre vite … quel courage tu as pour l’allaitement … j’espère que ça va se remettre en marche comme tu le souhaites ! Moi à 4 tétées par jour je n’ai déjà plus assez pour le soir … bébé pleure et s’énerve donc bib de complément; et avec la reprise j’ai tenté de continuer d’allaiter matin et soir mais c’est pareil, au bout de qques jours je n’avais plus rien même le matin ! Dès qu’une tétée saute c’est le début de la fin, je suis dégoûtée … donc j’ai arrêté ☹️.
    Je t’embrasse bien fort … donne nous des nouvelles hein ?💖

    J'aime

      • Ohlala en effet …😰 je t’embrasse bien fort, prends tout le temps qu’il te faut pour te remettre physiquement et moralement …
        P’tit poulet a commencé à 6 tétées (une seule la nuit entre 2h30 et 4h !) et la dernière à 22h; à 8 semaines il a sauté direct sa tétée de nuit et 10j plus tard il tombait de fatigue à 20h donc il était déjà au lit … donc 4 tétées à 2 mois comme sa sœur qui a fait des nuits complètes à 2 mois aussi (en décalant petit à petit sa tétée nocturne jusqu’à 7/8h). Mais pour les 2, à 2 mois et demie c’était déjà la galère le soir … des bébés qui lâchent le sein, pleurent et des minis tétées de 10 minutes quoi … pour p’tit poulet je savais à quoi m’en tenir alors j’ai vraiment essayé de stimuler davantage et de le faire téter plus souvent mais je crois que quand la lactation passe en mode « automatique », la montée de lait ne se fait plus (ou pas suffisamment en tous cas) et je n’y arrive plus ☹️. J’aurais bien continué en mixte avec des tétées matin et soir .. je sais que bcp de mamans y arrivent ! 😕Mais je devais faire téter 5 minutes à tout casser puis compléter chaque fois par un bib mon bébé hurlant de faim donc ce n’était plus possible … tant pis 🙃.
        Gros bisous ma chère Annabelle, prends bien soit de toi et donne nous vite des nouvelles 💖

        J'aime

      • Même en « automatique » c est pas gagné de maintenir une lactation suffisante, il faut vraiment avoir passé 12-18 mois, et là je le vois bien, même à 15 mois… alors n’aies pas trop de regrets, tu auras fait ton possible!!! Au moins tu y auras gagné des nuits de repos ce qui n’est pas rien!! Je t embrasse et merci à toi!

        Aimé par 1 personne

  7. C’est terrible cet accumulation qui doit donner l’impression d’un acharnement du mauvais sort… J’espère que cela présage des mois et des années de tranquillité maintenant. STOP !! Ça suffit : tu as assez donné !! J’espère que la douleur va vite te laisser tranquille et que tu pourras profiter de tes puces en oubliant tous ces moments atroces, aussi bien physiquement que moralement… Bisous. 😘

    J'aime

  8. Wow, quelle frayeur. Heureusement en effet que tu es tombée au téléphone sur le médecin qui t’avait vue… j’en frissonne d’imaginer ce qui aurait pu se passer sans ça. La vie tient parfois à si peu de choses. Mais tu en es sortie, et c’est bien là le principal!
    Ton histoire a une étrange résonance pour moi : ma grand-mère est décédée d’une péritonite quand ma mère avait 1 an (et sa sœur 2 ans – c’était à la fin des années 30)… sachant que ma grand-mère était médecin et qu’elle n’imaginait sûrement pas la gravité de ce qui lui arrivait – ce que tu as vécu me fait réfléchir; tu as l’air d’avoir une grande résistance à la douleur, ce qui est mon cas aussi, et je me dis du coup que c’était peut-être pareil pour elle. Et pour la première fois je me rends compte que ce n’est pas toujours une bonne chose…
    Mais non, DN ne s’acharne pas sur toi, au contraire, elle t’a épargnée, puisque tu es là 🙂 même s’il y a des épisodes dont tu te serais bien passé bien sûr.
    J’espère que tu as pu reprendre l’allaitement et que tu seras bientôt à nouveau au mieux de ta forme.
    Prends bien soin de toi
    Gros bisous ❤

    J'aime

    • Chère Kaymet, oui c est vrai, je m en suis tirée et j y pense beaucoup: malgré qq loupés, j ai aussi eu de la chance. Ça m a secouée de te lire. Une femme médecin dans les années 30? Sacrée femme non? Ma généraliste m a dit qu après les fortes douleurs, elle a eu un patient qui n avait plus bcp mal, qui a encore plus risqué sa peau… c est peut-être arrivé à ta grand-mère, va savoir? Laisser deux toutes petites filles, c est terrible…
      je continue de relancer mon allaitement, c est pas encore gagné, mais je vais de mieux en mieux, ça fait du bien de se retrouver. Je t embrasse fort…

      Aimé par 1 personne

      • Coucou ma belle, j’espère que tu vas mieux.
        Oui je crois que ma grand-mère était un sacré bout de femme (elle a d’ailleurs fait une partie de ses études à la Sorbonne – à plus de 1000 km de chez elle 🙂 ), j’aurais aimé la connaître.
        Gros bisous à toi

        J'aime

  9. Coucou Annabelle. Je pense régulièrement à toi me demandant comment tu te portes. Je suis désolée de lire que tu as eu des semaines bien difficiles encore après notre rencontre. Sur tes conseils notamment, je suis le fil facebook de Jet+, et je me rappelle d’un message qui ressemble beaucoup à tout ca, je pense donc pouvoir te trouver, je peux t’envoyer un mp sur messenger ? Ce serait plus simple pour te donner quelques nouvelles, mais en gros, tout va bien ! J’espère que le plus dur est désormais derrière toi, prend soin de toi. Bises.

    Aimé par 1 personne

    • Coucou! Oui j ai posté quand j étais sur le point de voir mes filles en visite et que mon hospitalisation se prolongeait… avec plaisir pour la suite des échanges sous nos vrais identités. J espère que les échanges sur FB te font le même effet qu à moi: chacun sa recette, c est bien de s inspirer des autres par moments et rassurants de voir qu on est tous plus ou moins à se débattre et à y arriver cahin caha. Plus les noms des praticiens et autres…
      Ton « en gros tout va bien » me fait super plaisir! Merci pour ton message et je te laisse me contacter sur messenger. Bises et à bientôt

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s